Ana səhifə

Deux freres de Fausto Paravidino Traduction Jean-Romain Vesperini Mise en scène Erika Vandelet


Yüklə 89.83 Kb.
tarix09.06.2016
ölçüsü89.83 Kb.


CREATION




Mars 2014



DEUX FRERES
De Fausto Paravidino

Traduction Jean-Romain Vesperini

Mise en scène Erika Vandelet
Avec

Marie Fortuit, Erica

Florian Le Scouarnec, Lev

Raphaël Poli, Boris


THEATRE DE L’ECHANGE

195 route de Caudan – 56850 Caudan



www.theatredelechange.com

SIRET: 40232221800056 / licences : 2-1020523, 3-1020524


Contact : Maud Brunet

02 97 32 68 69 / theatredelechange@wanadoo.fr


Deux frères



DEUX FRERES
De Fausto Paravidino
TRADUCTION

Jean-Romain Vesperini

Crédit photo: Alain SZCZUCZYNSKI

AVEC
Marie Fortuit

Florian Le Scouarnec

Raphaël Poli

MISE EN SCENE


Erika Vandelet
SCENOGRAPHIE
Jean-Louis Raynaud
LUMIERES
Erwan Tassel
BANDE SON
Guillaume Bariou
CONSTRUCTEURS
Jean-Claude Furet

Eric Minette
RESUME Deux frères


A peine âgé de 22 ans, l'auteur italien Fausto Paravidino écrit Deux frères qui raconte une histoire d’amour à trois entre Lev et Boris, deux frères qui cohabitent avec une jeune femme, Erica.

Celle-ci trouble tour à tour Lev et Boris, provoquant un cataclysme dans la fragile et intense relation des frères. Au final une solution tragique sera la seule issue possible au trio infernal.


On se regarde, on se défie, on joue, on perd, on gagne, on invente et on créé des histoires, on se brûle et on se fait mal. « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans » dit Rimbaud.

L’auteur parle de l'éclosion des sentiments et de l'abîme qu'elles créent à un âge tendre.


A la manière de Tchékhov ou de Pinter, le théâtre de Fausto Paravidino touche à l'essence de l’être et le rend universel. La cruauté d’une jeunesse en perdition s'accroche aux repères familiaux comme un naufragé à une bouée. C'est un théâtre de la passion.

Crédit photo: Alain SZCZUCZYNSKI




NOTE D’INTENTION et SCENOGRAPHIE Deux frères

La pièce est construite de répliques courtes et coupantes. Le dialogue se construit sur le non-dit des personnages. Fausto Paravidino met en jeu nos faiblesses, nos désirs, pris dans l'inconscient d'une réalité économique et politique dont on a du mal à échapper.

A la lecture de la pièce, j'ai ressenti une tendresse pour les trois personnages, tendresse qui prend son enracinement dans la nostalgie de ma propre jeunesse.
Erica, Lev, Boris sont les acteurs d’un huis clos. Ils agissent comme des enfants qui inventent des règles qu’ils ont apprises des adultes.

Les frères correspondent avec leur mère par lettres enregistrées sur des cassettes audio. Ils s'inventent une vie idéalisée. La réalité s’avère d’un ordinaire accablant et les enferme dans leurs comportements et leurs rêves.


Boris est le pivot du trio infernal ; Lev et Erica se noient dans les entrailles de l’amour. La présence féminine déstabilise la relation fusionnelle des frères.


Fausto Paravidino met en jeu la vie et nous renvoie en miroir l'inconscience de nos désirs profonds d'une façon foudroyante. Deux frères est une pièce sur la perte, la solitude, la fratrie, l’ordre et le désordre. Mettre en scène aujourd’hui ce texte est pour moi l’occasion d’évoquer la jeunesse actuelle, son instinct presque animal dans une société de plus en plus individualiste. 

Le trio déverse dans ce huis-clos, en 23 séquences, l'intimité de leurs rapports. La scénographie évoque un squat abandonné, un espace qui permet de jouer avec les apparitions et disparitions.

Le spectateur observe et voit la pièce comme à travers un aquarium. Un décor posé à nu sur un plateau, avec peu d'accessoires, ouvre l'imaginaire et les pistes multiples du théâtre de l'humanité propre à Fausto Paravidino. La lumière est un facteur important du temps qui rythme l'action. Elle vient du fond de scène, de l’intérieur de la verrière, pour saisir les personnages à contre-jour.

La verrière représente le lieu d’action principal, la cuisine. Le devant de scène symbolise le lieu de parole, comme une fuite de l’espace-verrière oppressant.

C'est une scénographie épurée pour une mise en proximité d’une théâtralité face au jeu des acteurs. 

Erika Vandelet



FAUSTO PARAVIDINO Deux frères



Né à Gênes en 1976, Fausto Paravidino passe son enfance et son adolescence à Rocca Grimalda, village du Bas-Piémont. Il suit les cours d'art dramatique au Teatro Stabile de Gênes et surprend l'Italie par la précocité et l'étendue de son talent. Acteur sur les planches et à l'écran, metteur en scène, traducteur de Shakespeare et de Pinter, scénariste, il est aussi et avant tout auteur de pièces où il cherche chaque fois à expérimenter une nouvelle forme dramatique.


En 1996, il écrit sa première pièce, Trinciapollo qu'il met en scène trois ans plus tard. Suivront Gabriele (en 1998, avec la collaboration de Giampiero Rappa), Due fratelli récompensé des Prix Tondelli 1999 et Ubu 2001, Tutta colpa di cupido (avec collaboration de Giampiero Rappa et Lello Arena), La malattia della famiglia M, couronné du Prix Candoni Arta Terme 2000 dans la catégorie oeuvre commandée, Natura morta in un fosso (2001). La même année, sur une commande du Royal Court Theatre de Londres où il fut auteur en résidence, il écrit Genova 01, qui expose les tragiques incidents de Gênes survenus lors du sommet du G8 en août 2001. Viennent ensuite Noccioline (traduit en anglais sous le titre Peanuts) et Messaggi.
Il est aussi traducteur de pièces de Shakespeare, Pinter, Mc Donagh et Mc Pherson.


Au cours de la saison 2009-2010, il a mis en scène La Maladie de la famille M. – en y interprétant le rôle de Gianni – au Teatro Stabile de Bolzano, avant de tourner dans toute l’Italie. En 2011 il en présente une nouvelle production au Théâtre du Vieux-Colombier, avec des acteurs de la troupe de la Comédie-Française. Ce texte a été écrit dans le cadre d'une commande du Premio Candoni-Arta Terme et plébiscité par le bureau des lecteurs de la Comédie-Française lors de la saison 2008-2009.


Il écrit aussi pour le cinéma (Texas, 2005) et la télévision, et signe pour la RAI quelques épisodes de Teatrogiornale, une comédie quotidienne se situant entre chronique et fiction.
Due fratelli est publié aux Éditions Clueb en 2001.

Gabriele, Due fratelli, La malattia della famiglia M., Natura morta in un fosso, Genova 01, Noccioline sont parus aux Éditions Ubulibri en 2002.

Œuvres publiées

Teatro, introduction de Franco Quadri, Milan, Ubulibri, 2002

Peanuts : Gênes 01, trad. de Philippe Di Meo, Paris, L'Arche, 2005

Nature morte dans un fossé, trad. de Pietro Pizzuti, Paris, L'Arche, 2006

Deux frères : trad. de Jean-Romain Vesperini, Paris, L'avant-scène, 2008

La Maladie de la famille M., trad. de Caroline Michel, Paris, L'Arche, 2009


DISTRIBUTION Deux Frères




Marie Fortuit (Erica)
Elle se forme de 2003 à 2005 dans «Un Cours Alternatif» dirigé par Armel Veilhan, puis à Ange Magnetic Théâtre, et dans des stages auprès de Jean Le Scouarnec, Marcel Bozonnet, Nabih Amarouih, Pascale Breton.

Elle joue au théâtre sous la direction d’Armel Veilhan, Odile Mallet, Marie Normand, Licino Da Silva, Serge Gaborieau, Milka Assaf, Nathalie Grauwin, Erika Vandelet, notamment dans Comme il vous plaira (Shakespeare), Une scène jouée dans la mémoire (Delbo), Sonate d’Automne (Bergman),  Ma vie en boîte - spectacle sous chapiteau.





En 2011, elle joue quatre mois dans Les Bonnes (Genêt) au Lucernaire, qu’elle reprend à nouveau en 2012. Licenciée d’art du spectacle, elle a également une pratique de la musique et du chant. En 2009 elle crée Cabaret à Lou, cabaret poétique et musical autour d’Aragon et d’Apollinaire, spectacle en tournée.

Elle monte en 2013 Nothing hurts de Falk Richter qu'elle reprendra au Triton, scène de musique présentes, en 2014.

Marie Fortuit a joué dernièrement dans Le Bourgeon (Feydeau), mise en sène Nathalie Grauwin - création 2013 au Théâtre de l’Ouest Parisien (Boulogne-Billancourt) - à la Comédie de Picardie (Amiens) et actuellement en tournée à travers la France.




Florian Le Scouarnec (Lev)
Florian Le Scouarnec a suivi la formation de comédien des Arts et Techniques de l’Ecole Claude Mathieu à Paris, de 2009 à 2012.

Au théâtre, il a joué dans L’amour à mille temps mise en scène par Jacques Hadjage (2012). Il travaille actuellement le rôle de Léonard dans Une famille aimante mérite de faire un vrai repas, mise en scène Julie Aminthe, et le rôle de Dracula, dans Dracula écrit et mise en scène par Pacome Tabarlies.

Au cinéma, il a travaillé avec Delphine et Muriel Coulin (17 filles, 2011), avec Wolfgang Fisher (Was du nicht siest ?, 2008). Il a joué également le rôle de Maxime dans le téléfilm de Christian Faure, La touche étoile ; et le rôle de Stan dans l’épisode « Secret de champion » dans la série Petits secrets entre voisins (TF1).




Raphaël Poli (Boris)
Raphaël Poli passe son enfance sur les plateaux de théâtre. Le bac théâtre en poche, il suit une formation au sein de l’école Supérieure d’Art Dramatique Pierre Debauche puis débute dans la profession sous la direction de Guy-Pierre Couleau avec le spectacle «George Dandin» au Nouveau Théâtre d'Angers.

Par la suite, il travaille avec Jean-Claude Penchenat, Pierre Debauche, Armel Veilhan, Ludovic Le Lez, Nadine Darmon, Stéphanie Risac, Marie Normand, Nathanaël Maïni, Robert Angebaud, Frédéric Waller, Erika Vandelet, et  Rébecca Stella dans « Les malheurs de Sophie » et « Un bon petit diable » de Ségur qui se joue actuellement au Théâtre du Lucernaire.







Face à la caméra, il rencontre Delphine et Muriel Coulin dans le long métrage « 17 Filles » et participe à des téléfilms comme le biopic « Romy » (ARTE), ou encore « Meutres à Saint Malo » réalisé par Lionel Bailliu et « La faute de l'Abbé Vialard » filmé par Christian Faure pour France 3. Il tourne dans le court-métrage de Quentin Dupuy : « Le temps d'un repas » prix du meilleur film hors compétition Tous En Short à Cannes, Prix du meilleur film Les Petits Claps à Metz.

Passionné de mise en scène, il est assistant d’Isabelle Starkier pour « Le bal de Kafka » de Daly, de Jean Le Scouarnec, Pierre Debauche et d’Erika Vandelet.

Avec sa compagnie ou invité par d’autres compagnies, il met en scène un spectacle jeune public « Pourquoi pas ? », des farces moyenâgeuses « Farce à trois », du boulevard avec « Bocal avec vue », des écritures contemporaines dans un diptyque de Frédéric Waller «La menace Michel » et « L'attaque du Michel », mais aussi « Le bal de Marie » de Bruno Allain, « Faust ou l'inconstance » de Vincent Doron au théâtre de Menilmontant et enfin « L’enseigneur » de Jean Pierre Dopagne.

Il est le directeur artistique de la compagnie T.M.P avec Frédéric Waller qui est conventionné par la Mairie d’Agen et le conseil général du Lot et Garonne.



METTEUR EN SCENE Deux Frères



Erika Vandelet

Metteur en scène

Co-directrice du Théâtre de l’Echange

Erika VANDELET suit d’abord une formation au Conservatoire de Nice, au cours Daniel MESGUISCH,

puis à l’atelier Antoine VITEZ (Ecole du Théâtre National de Chaillot).
En juin 1995, elle fonde la Compagnie du Théâtre de l’Echange, avec Jean Le Scouarnec.


En tant que comédienne, elle travaille avec des metteurs en scène tels : François CHEVALLIER, Isabelle STARKIER, Ludovic LE LEZ, Bernard LOTTI, Guy-Pierre COULEAU, Jean LE SCOUARNEC, Didier LASTERE, Jean-Louis RAYNAUD, Christophe ROUXEL, Patrick PELLOQUET, Philippe FROGER, Guy PARIGOT, Catherine ESPINASSE, Madeleine MARION, Daniel MESGUICH.

De 1988 à 1995, Erika Vandelet est comédienne permanente au Quai Ouest, Centre Dramatique Régional de Lorient, sous la direction de Philippe Froger et Jean Le Scouarnec.


Récemment elle a joué dans :

  • Les Boulingrin & L’affaire de la rue de Lourcine (Théâtre de l’Echange - Création mars 2013, en tournée)

  • Nature morte dans un fossé, de Fausto Paravidino, m.e.s François Chevallier (création Scène nat. d'Auxerre, 2010)

  • Le bal de Kafka, de Thimothy Daly, m.e.s Isabelle Starkier (Création 2008 Le Chaudron, l'Opprimé, Paris)

  • Liebe Liberté, chorégraphe Gilles Schamber (2011)

  • Déjeuner chez Wittgenstein, de Thomas Bernhard, m.e.s Erika Vandelet (2009)

Elle met en scène :



  • Deux frères de Fausto Paravidino (mars 2014)

  • Les Boulingrin (Georges Courteline) et L’affaire de la rue de Lourcine (Eugène Labiche) (2013)

  • Le Roi se meurt d’Eugène Ionesco (2011)

  • La Dernière bande de Samuel Beckett (2010)

  • Le Joueur de flûte de Hamelin d’après Samivel (2009) 

  • Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard, d’après la mise en scène de Guy-Pierre Couleau (2008)

  • Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux (2007)

  • Conversations – Cocktails d’écrits érotiques (2004)

  • Sandy, une Cendrillon 2000 et des poussières (2000)

Elle travaille aussi pour le cinéma et la télévision.



  • 2013 : Rouge Sang réalisé par Xavier Durringer

Kersalloux, réalisé par OlivierJahan

La semaine de vérité (Réalisé par Kai Wessel,.Film diffusé sur ARTE)

  • Meurtres à Saint-Malo (Réalisé par Lionel Bailliu. Téléfilm diffusé par France 3)

  • 2012 : Hors saison, long métrage Didier Soubrier

  • Marée haute, court-métrage de Mathias Prado

Court métrage réalisé par Mathilde Mignon

  • 2010 : 17 Filles. Long Métrage réalisé par Muriel et Delphine Coulin (Archipel 35)

  • L’enfant Do, Court Métrage réalisé par Sonia Larue (Paris Brest Productions)

  • 2003 : Illumination. Long métrage réalisé par Pascale Breton (Gemini Films)

  • 2000 : Mary Lester. Série TV réalisée par Christiane Lehérissey (Alya Productions)

  • 1998 : Le voleur de vie. Long métrage réalisé par Yves Angelo (F comme Film)

  • A force d’y penser. Court métrage réalisé par Stéphan Kopecky

  • 1990 : Les Prouesses de Clément Dujar, téléfilm réalisé par Hervé Baslé


L’EQUIPE Deux Frères


Jean-Louis Raynaud

Scénographie
Comédien et metteur en scène, Jean-Louis Raynaud est cofondateur du Théâtre de l’Ephémère.

Parallèlement à ses fonctions premières, la pratique collective de cette équipe théâtrale à son origine lui a permis d’aborder différents domaines concourants à la création, notamment l’écriture, production personnelle ou adaptation, et la scénographie, de la conception globale à la réalisation des matériaux décoratifs.

Il dirige actuellement, avec Didier Lastère, le Théâtre de l’Ephémère, “scène conventionnée pour les écritures théâtrales contemporaines”, qui a pour mission de mener des actions de création, de diffusion et de sensibilisation théâtrales.

Dernières réalisations :

Mise en scène : Donc et de Plat de résistance de Jean-Yves Picq

Scénographie : Onze débardeurs d’Edward Bond, Blanches de Fabrice Melquiot.

Mise en scène et scénographie : Le roi se meurt d’Eugène Ionesco,

Pendant que Marianne dort de Gilles Aufray

Pour Louis de Funès de Valère Novarina.

Erwan Tassel

Lumières

Après un Bac électronique et une formation DMA régie lumière, Erwan Tassel enchaîne accueils en salle (Studio Théâtre Nantes, Théâtre Universitaire, Palais des congrès de Paris, Fest théâtre amateur MJC de La Baule, Atlantia Cité des congrès, Centre Culturel Le fanal de St Nazaire, Fest de Suscinio,...), régies et créations lumières.

En tant que régisseur, il travaille pour différentes compagnies (Théâtre pour 2 mains, Joël Jouanneau, Delphine Lamand, Théâtre Icare, Addition Théâtre, Cie Polderbouille, Cie Gianni Joseph, Loic Auffret, NGC 25, Cie Conciliabule, Théâtre de l'éveil, Fest étudiant de Nantes,..). Il a également signé la création lumière de nombreux spectacles de théâtre et de danse (Joël Jouanneau & Delphine Lamand, Jojo le récidiviste /Pink Punk Circus; lumière et son ; Delphine Lamand La chasse au snark ; Addition Théâtre, Nature morte dans un fossé / La ville ; Cie Gianni Joseph Anita ; Surannée ; Egoïste ; Triptyque ; Hors saison / Play me again ; Hélène Maillou  Pink panik ; Loic Auffret  Intendance Saison 1 ; Cie Polderbouille  Le Saperleau  ; Filifala ; Christian Bakalov Qui dit Kou; Cie Conciliabule Portrait de famille, Scène de chasse en Bavière, Le concile d'amour, La mastication des morts; La gelée d'arbre ; Festival étudiant de Nantes la Tempête.

Guillaume Bariou

Bande son
Musicien, créateur de bandes son et régisseur son nantais.

Licencié de philosophie option musicologie en 2001, puis chargé de développement/directeur d'antenne pour la radio associative PRUN' jusqu'en 2004.

Guillaume Bariou travaille pour diverses compagnies de danse et de théâtre depuis 2003 :

Cie Esther Aumatell, Cie KLP, Théâtre d'Après, Groupe Berthe, Cie TM Scène : Patrice Boutin, Cie Métajupe : Hervé Guilloteau, Théâtre du Rictus : Laurent Maindon, Cie 1divisible :Yasmin Rahmani, Théâtre du Loup : Yvon Lapous, Théâtre du deuxième : Pierre Séverin. Cie Les Aphoristes : François Parmentier, Addition Théâtre : François Chevallier, LTK production : Marylin Leray.

En parallèle, il continue de monter plusieurs projets musicaux, solo ou en groupe (DT Blues, Flu?ke!, The soul Surgeons, Electrock sound system..).

En 2007, Il crée une pièce musicale dansée Ecce Homo, avec, entre autres, la participation d'Ernest Mandap (ddanse), Hervé Guilloteau (aide a la mise en scène), et Ben Bridgen (co-compositeur et co-auteur), dont la première a eu lieu à Onyx (Saint-Herblain) en octobre 2007.



Deux Frères



DEUX FRERES

De Fausto Paravidino
Spectacle tout public, dès 16 ans

SOUTIENS et RESIDENCES
Théâtre A (Les Lilas – 93)

Théâtre de l’Ephémère (Le Mans -72)

Centre Culturel Jacques Duhamel (Vitré – 35)

Grain de Sel (Séné – 56)

L’Estran (Guidel – 56)
*********************************************************************************************************************************

EN TOURNEE :

GRAIN DE SEL / Séné (56) / CREATION

vendredi 28 mars 2014 / 14h30 (scolaire) et 20h30
LA MAILLE / Les Lilas (93)

du jeudi 3 au samedi 12 avril 2014 / 20h30


CENTRE CULTUREL JACQUES DUHAMEL / Vitré (35)

jeudi 17 avril 2014 / 14h15 (scolaire) et 20h45
THEATRE DU CENTRE / Festival d’Avignon (84)

du 5 au 27 juillet 2014 / 16h40
*********************************************************************************************************************************
CONDITIONS TECHNIQUES
Durée : 1 heure 15
Espace scénique :

Le spectacle peut être proposé dans deux versions différentes, suivant la dimension du plateau.

Pour la grande version : ouverture 9m, profondeur 7 m, hauteur minimum 6 m

Pour la petite version : ouverture 7m, profondeur 7 m, hauteur minimum 3 m


La fiche technique est disponible sur demande.
Equipe en tournée :

6 personnes (3 comédiens, 1 régisseur, 1 metteur en scène, 1 chargée de production)


Droits d’auteur :

L’ARCHE est agent théâtral du texte représenté : www.arche-editeur.com



LE THEATRE DE L’ECHANGE Deux frères

Direction artistique


ERIKA VANDELET

JEAN LE SCOUARNEC

Crée en juin 1995, le Théâtre de l’Echange réunit deux parcours d’acteurs, Erika Vandelet et Jean Le Scouarnec. La compagnie naît en Bretagne de la rencontre de ces deux artistes, elle, comédienne formée sous l’égide de Daniel Mesguich et de Madeleine Marion, et lui, comédien et fondateur avec Philippe Froger du Théâtre Quotidien de Lorient (1980) labellisé Centre Dramatique de Bretagne (1986) – Théâtre Quai Ouest, ainsi que du Festival théâtral du Pont du Bonhomme à Lanester, en 1981.


Le Théâtre de l’Echange a pour ambition : l’Acteur au cœur de la démarche artistique.

Erika Vandelet et Jean Le Scouarnec y défendent le répertoire moderne (Thomas Bernhard, Samuel Beckett, Eugène Ionesco) et contemporain (Roberto Cossa, Brian Friel, Karine Serres, Tahar Ben Jelloun, etc.), avec quelques escapades vers des auteurs classiques (Marivaux).

Leurs spectacles s’adressent également au jeune public (Le Joueur de flûte de Hamelin, Mais je suis un ours, etc).
Le Théâtre de l’Echange bénéficie d’un conventionnement avec le Conseil Régional de Bretagne et le Conseil Général du Morbihan. De 2009 à 2013, la compagnie est associée à L’ESTRAN, ville de Guidel (56).




CONTACT
Théâtre de l’Echange
Maud Brunet

theatredelechange@wanadoo.fr
195 route de Caudan – 56850 Caudan

02 97 32 68 69


www.theatredelechange.com

N°SIRET: 40232221800056


Licences : 2/1020523 - 3/1020524
Le Théâtre de l’Echange bénéficie d’un conventionnement avec

le Conseil Régional de Bretagne et le Conseil Général du Morbihan.










Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©kagiz.org 2016
rəhbərliyinə müraciət