Ana səhifə

Contraintes karstiques en zone agricole : carte 58/4 – Beauraing


Yüklə 39.92 Kb.
tarix14.06.2016
ölçüsü39.92 Kb.
Contraintes karstiques en zone agricole : carte 58/4 – Beauraing

Fiche rédigée par Serge DELABY (CWEPSS) en 2003. Carte couverte par G. Michel (CWEPSS) pour les zones urbanisables et pour les alentours des infrastructures et par Serge Delaby pour la zone agricole.


A/ Données générales concernant la carte 58/4


Administrativement, le nord de la planche appartient au plan de secteur de Dinant   Ciney   Rochefort (communes d’Houyet et de Dinant) et le sud de la carte au plan de secteur de Beauraing   Gedinne (communes de Beauraing).

L’ouest de la carte appartient au bassin hydrographique de la Meuse et l’est appartient au bassin hydrographique de la Lesse. Le relief de la région est modéré et varie d’une centaine de mètres au niveau du fond des vallées des affluents de la Lesse à presque 300 m dans le NW de la carte. Le nord et le centre de la carte appartiennent à la dépression de la Famenne. Le coin SE couvre l’Ardenne. Entre ces deux entités morphologiques se situe la Calestienne, bande calcaire dévonienne de transition orientée est/ouest, et dans laquelle se situe tous les sites karstiques.



La surface de calcaire est faible et comporte une quinzaine de sites de surface et une cavité de 30 mètres.

Présentation du cadre géologique :


Une bande calcaire dévonienne d’orientation SE traverse la moitié sud de la carte. Il s’agit de la Calestienne qui marque la transition entre l’Ardennes sensu stricto (unité morpho-structurale gréso-schisteuse) au sud et la dépression Fagne Famenne (unité schisteuse post-givetienne) au nord. La Calestienne appartient à la bordure sud du synclinorium de Dinant. Elle constitue la première occurrence de calcaires pour les rivières provenant des hauteurs ardennaises ce qui est un dispositif idéal pour la karstification, toute chose étant égal par ailleurs. Notons que la grande majorité des affleurements calcaires et du karst se développent sur le territoire français, où la plupart des formations givetiennes doivent leurs noms.

Caractéristiques et description du karst :


Hormis un site ponctuel découvert dans une carrière au sud de Beauraing, le karst de la planche se concentre dans la vallée du Hilan. La grotte de Bulseau ou du Hilan (site 008) est la plus grande cavité, elle mesure 37 mètres.

Tableau de synthèse concernant les phénomènes karstiques de la carte 58/4


Lithologie – étage

Abri

Cavité

Perte

Source

Dépr.

Divers

Total

Tot/ZA

Tot/ZU

ZCF

ZCM

Calcaire givétien

0

3

5

1

3

0

12

4

0

0

1

Total 58/4

0

3

5

1

3

0

12

4

0

0

1

Tab. I - Répartition des différents types de site selon la lithologie (in AKWA, modifié CWEPSS/FPMs/Ulg). Dépr. = dépression, Tot/ZA= total des sites en zone agricole, Tot/ZU= total des sites en zone urbanisable, ZCF= zone de contrainte forte et ZCM= zone de contrainte modérée.

Synthèse à propos des contraintes sur le sous-sol calcaire:


Pour l'ensemble de la carte nous avons retenu une zone de contrainte modérée (58/4-k01).

Détail des phénomènes en zone agricole ou à proximité immédiate de celle-ci.

N° site

T.S.

T.C.

Nom

Type et description sommaire

N.P.

T.Z.

548003

D

CF

Doline nº 1 de Javingue

Chantoir de l’ancien lit du Hilan, ac-tuellement colmaté, non fonctionnel et non visible (VMR p 134-135)

1

ZA

584004

D

CF

Doline nº 2 de Javingue




1

ZA

584005

D

CF

Doline nº 3 de Javingue

Dépression peu profonde, de 30 m de diamètre en rive gauche du Hilan. Il s’agit d’un effondrement qui s’est produit peu avant 1910.

1

ZA

584012

P

CF

Perte ancienne du Hilan

Chantoir amont de l’ancien lit du Hilan, actuellement colmaté, non fonctionnel et non visible (VMR p 134-135)

1

ZA

Tab. II : Avec T.S. = type du site (DPK = dépression paléokarstique, D = doline, P = perte, C = cavité, S = source, etc.) et T.C. = type de la contrainte (CF = contrainte forte, CM = contrainte modérée), N.P. = nombre de phénomènes karstiques, T.Z. = type de la zone au plan de secteur (ZA = zone agricole, ZU = zone urbanisable, AZ = autre zone).

Bibliographie :


Gevaerts, H., 1970. Répertoire des pertes, cavernes, résurgences dans la vallée de la Lesse et de ses affluents. Professional Paper, 14, 197p.

Quinif, Y., 1974. Contribution à l’étude des recoupements souterrains de méandres en Belgique. Annales de Spéléologie, 29(2) : 175-179.

Van den Broeck, E., Martel, E-A, & Rahir, E., 1910. Les cavernes et les rivières souterraines de la Belgique. Lamertin, Bruxelles. 2 vol., pp 134-138.

B/ Description sommaire des zones de contraintes définies

N° de la zone : 58/4-k01

Nom : Système perte – résurgence du Hilan (Javingue - commune de Beauraing)

Description :


La zone de contrainte modérée souligne l’existence d’un système perte résurgence dont on trouvera une description détaillée dans Van den Broeck et al. (1910). Le ruisseau du Hilan, directement tributaire de la Lesse, prend sa source au sud-ouest, sur les hauteurs de l’Ardenne. Il franchit en surface la mince bande de calcaire de la formation de Couvin. Mais, il se perd, dès son arrivée dans les calcaires givétiens, formant une vallée sèche sur un peu moins de 1 kilomètre. Plusieurs pertes successives (sites 001, 002, 006 et 007) permettent d’engloutir des débits d’eau croissants. La résurgence (site 009) est double et située seulement 7 mètres sous le niveau de la première perte.

Selon l’ouvrage de Van den Broeck, dès sont arrivée sur le calcaire givétien le ruisseau du Hilan a été dérivé de sont lit naturel et les pertes colmatées (site 012, 003 et 004) pour permettre le drainage des prairies. Il existerait donc deux lignes de pertes, dans l’ancien talweg et dans le lit artificiel.


État des lieux :


L
Fig 1 : carte de localisation au 1/10000ème des sites du système perte – résurgence du Hilan montrant l’étendue de la zone de contrainte modérée et la géologie (en mauve : formation de Trois-Fontaines, en vert : formations de Terres d’Haurs et de Mont d’Haurs indifférenciées et en bleu : formation de Fromelennes).
a situation en 2003 est sensiblement la même que celle décrite dans Van den Broeck et al. Les pertes du lit naturel ont été colmatées et ne sont, actuellement, plus visibles. L’effondrement (site 05) ne montre pas de signe de mouvement récent. Seul le pourtour de la résurgence est sujet a des phénomènes d’érosion relativement intenses (effondrement récent affectant principalement des terrains de couverture).

Contraintes :


La zone de contrainte correspond à la moitié supérieure de la vallée sèche du Hilan, la partie inférieure étant inscrite en zone forestière au plan de secteur. Cette zone de contrainte modérée englobe l’ancien et le nouveau talweg, ainsi que tous les sites. La limite supérieure est établie légèrement au dessus de la limite des calcaires givétiens définie dans la nouvelle carte géologique de Wallonie (formation de Trois-Fontaines).

Aménagements et recommandations:


Faire une étude de stabilité avant construction.

Ne pas colmater les chantoirs.



Contraintes karstiques (Synthèse) Fiche / carte 58/4


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©kagiz.org 2016
rəhbərliyinə müraciət