Ana səhifə

Armand david journal de mon troisième voyage d'exploration dans L'empire chinois


Yüklə 1.77 Mb.
səhifə1/35
tarix09.06.2016
ölçüsü1.77 Mb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   35


@

Armand DAVID

JOURNAL

de mon troisième

voyage d'exploration

dans

L'EMPIRE

CHINOIS


à partir de :

Journal de mon troisième voyage d'exploration dans l'empire chinois

par Armand DAVID (1826-1900)

Librairie Hachette, Paris, 1875. Deux volumes de 384 et 348 pages. Deux cartes.

Ouvrage numérisé grâce à l’obligeance des

Archives et de la Bibliothèque asiatique des

Missions Étrangères de Paris

http://www.mepasie.org

Édition en format texte par

Pierre Palpant

www.chineancienne.fr

novembre 2011

TABLE DES MATIÈRES

Cartes : Chap. I-XChap. VI-XXIChap. XX-XXXI



Avertissement des éditeurs

CHAPITRE I. PRÉLIMINAIRE

Voyage en Europe, 1870-1872. — Arrivée en France pendant la guerre. — Séjour en Italie jusqu'à la chute de la Commune. — Muséum national d'histoire naturelle ; exposition des collections de l'abbé A. David.



CHAPITRE II. PRÉLIMINAIRE

Changhay. — L'Hydropotes inermis. — Les collections d'histoire naturelle du R. P. Heude. — Voyage à Ning-po ; M. R. Swinhoe et ses nouvelles acquisitions. — Course à Fong-hoa. — Tournée de trente-quatre jours dans l'intérieur du Tché-kiang ; aspect riant de cette province. — Notes sur les conditions géologiques, botaniques et zoologiques des pays compris entre Ning-po et Kiou-tcheou. — L'Ibis cendré, l'Elanus melanopterus, l'Haliastur indus. — Un Triton nouveau ; grande tortue d'eau douce. — Arbres principaux. — Retour à Changhay ; rencontre du géologue Von Richthofen. — Les oiseaux de passage de cette ville au printemps.



CHAPITRE III. PRÉLIMINAIRE

Départ pour le Nord de l'empire. — Tiéntsin ; souvenir du massacre des Français ; les établissements chrétiens. — Pékin ; le cabinet du Péy-thang ; observations zoologiques : Cygnus Davidi, le Macaque du Nord etc.



CHAPITRE IV. DU 2 AU 13 OCTOBRE 1872

Départ de Pékin pour Sin-gan-fou, Chef-lieu du Chénsi, à deux mille six cents li de distance de la capitale. — Le capitaine Prjewalski, explorateur russe. — Difficultés pour trouver des moyens de transport à Pékin. — Monotone voyage en charrette à travers la plaine du Tchély. — Rencontre dune ambassade tibétaine ; visite au Bouddha incarné. — Mauvaise réputation de la petite ville de Péy-ho. — La taupe musquée et autres animaux du pays. — Halte chez Mgr Tagliabue ; œuvres des missionnaires à Tching-lin-fou. — Principales plantes cultivées dans la grande plaine. — Les Paétou, ou arcs-de-triomphe sur la grande route.



CHAPITRE V. DU 14 AU 24 OCTOBRE 1872

Province du Honan. — La pie bleue. — Orage ; rencontre d'un mandarin pékinois. — Grand orage. — Causes de la destruction des bois en Chine. — Duel d'un lièvre et d'un busard. — Les figues-caques. — Misères des auberges. — Halte chez des mahométans. — Les serins canaris. — Arrivée au Hoang-ho.



CHAPITRE VI. DU 24 OCTOBRE AU 2 NOVEMBRE 1872

Passage du Fleuve-Jaune. — Phénomène électrique. — Mauvaise conduite des bateliers ; disputes. — Diluvium hoang-hoïen et ses fossiles ; sa formation probable. — Nouveaux désagréments et insultes d'un soldat ; pusillanimité des conducteurs. — Mines de houille dans le Honan. — Habitations souterraines. — Collines de Lœss et leurs hélices fossiles. — Un camp retranché sur les frontières du Honan. — Longues et ennuyeuses formalités avec la police de Tong-kouan. — Altitude du sommet de l'angle du Hoangho. — Voyage au Chénsi. — Aspect des montagnes. — Ruines accumulées par les rebelles.



CHAPITRE VII. DU 3 AU 10 NOVEMBRE 1872

Arrivée à Sin-gan-fou. — Aspect grandiose de cette ancienne capitale de l'Empire. — Perte de temps au Yamén. — Séjour dans la résidence épiscopale. — Corbeaux et corneilles innombrables. — Importance des observations minutieuses en histoire naturelle. — Renseignements sur le Kansou et les régions occidentales ; le chameau sauvage. — Monument nestorien de Sin-gan-fou. — Argent du Chénsi. — Manne mystérieuse tombée du ciel. — Histoire de la grande rébellion des mahométans. — Un Français devenu général dans l'armée impériale. — Religion musulmane en Chine.



CHAPITRE VIII. DU 11 NOVEMBRE AU 9 DÉCEMBRE 1872

Départ de Sin-gan-fou pour le Tsing-ling. — Les brouettiers à la porte. — Voyage agréable. — Arrivée au hameau d'Inkiapo ; arbres et animaux des montagnes. — Choix d'une résidence chez les chrétiens du Lao-yu. — Chasse à l'antilope de roche. — Mélange d'oiseaux du Nord avec ceux du Midi, de plantes septentrionales avec les plantes méridionales : Ailanthus, Cedrela, Melia, Catalpa, Paulownia, Magnolia. — Un animal inconnu, imprenable... — Chapelle des chrétiens indigènes ; notre vie chez eux ; occupations quotidiennes. — Chasse au léopard. — Nouvelle espèce d'Ithagine.



CHAPITRE IX. DU 10 AU 14 DÉCEMBRE 1872

Expédition du Lao-ling ; voyage d'exploration dans l'intérieur de la chaîne ; nature des roches. — Prise d'un Nemorhedus ou antilope de roche. — Ascension du Kouang-thang-chan, le géant des montagnes du Lao-ling, qui a quatre mille mètres d'altitude. — Traces des animaux sur la neige. — Mélèzes et genévriers rabougris croissant aux grandes hauteurs. — Vent irrésistible. — Hospitalité reçue dans une cabane de bois. — Productions de la région des forêts. — Déplorable destruction des bois et conséquences regrettables de ce vandalisme. — Réflexions à ce sujet. — Retour à Inkiapo.



CHAPITRE X. DU 15 DÉCEMBRE 1872 AU 12 JANVIER 1873

Continuation des travaux et des recherches dans le Lao-yu. — Acquisition de deux oiseaux nouveaux (Pomatorhinus gravivox et Uragus lepidus). — Désagréments du caractère chinois. — Administration d'un vieillard ; fête de Noël. — Les félins connus de la Chine. — Nouvelle espèce de vigne. — Un autre nouvel oiseau (Pnoepyga halsueti). — Réflexions sur l'année qui finit. — Arrivée d'un prêtre chinois : mœurs chinoises. — Les poissons du torrent. — Les singes du Tsing-ling. — Préparatifs de départ ; regrets.



CHAPITRE XI. DU 13 AU 23 JANVIER 1873

Départ de la vallée de Lao-yu. — Plaine septentrionale ; sépultures chinoises. — Un grand cimetière mandarinat et nombreux animaux qui y séjournent. — Halte chez les chrétiens de Ho-kiadjaé. — L'ibis rose et autres oiseaux aquatiques. — Rencontre agréable d'un évêque italien. — L'écureuil volant, la grande outarde etc.



CHAPITRE XII. DU 24 AU 28 JANVIER 1873

Séjour à Yén-kia-tsoun. — Les habitants des collines quaternaires. — Course à Mou-kia-pin, près du Thaé-péy-chan ; le Budorcas et les autres ruminants de la célèbre montagne. — Un grand Aralia. — Course à Sin-djaé-li ; le Pterorhinus Davidi. — Renseignements sur les rebelles Tchang-mao ; leur cruauté ; leur but, leur fin. — Estimation de la population totale de la Chine. Cause de la divergence des opinions à ce sujet.



CHAPITRE XIII. DU 29 JANVIER AU 10 FÉVRIER 1873

Fêtes du nouvel an chinois. — Cérémonies ; musique chinoise, instruments, airs, exécution. — Visite à une mine de charbon. — Premiers insectes de l'année. — Récréations des Chinois, l'escarpolette. — Différend des chrétiens avec les païens de leur voisinage, arrangé par l'intervention du voyageur. — Seconde course à Sin-djaé-li ; tour des domestiques. — Ascension d'une dépendance du Thaé-péy-chan. — Une autre mine de charbon ; effet de la décomposition spontanée de la pyrite. — La vallée de Hong-hoa. — Abondance et familiarité des faisans.



CHAPITRE XIV. DU 11 AU 17 FÉVRIER 1873

Course aux confins du Kansou. — Encore les collines quaternaires. — Séjour à Se-yuén-chang. — Abondance du gibier sous les thuyas des sépultures. — Le costume des femmes chinoises ; leur visite annuelle à la maison paternelle. — Terrain diluvien et ses fossiles. — Préparatifs de départ pour traverser l'épaisse chaîne des monts Tsing-ling.



CHAPITRE XV. DU 18 AU 26 FÉVRIER 1873

Voyage à travers la chaîne du Tsing-ling. — Départ de Yén-kia-tsoun ; adieux des chrétiens. — Rencontre d'un loup. — Halte à Inkotzouy. — Un vieux magnolia. — Pagodes dans les montagnes. — Point culminant de la route. — Animaux, arbres et roches observés en chemin. — Entrain des voyageurs ; chaussures pour les vaches. — La tête du dragon. — Abondance de grenats ; coquilles nouvelles. — Sortie des montagnes au huitième jour. — Les ex-voto du Mont-aux-Pagodes. — Collines quaternaires de la vallée du Han. — Arrivée à Ouang-kia-ouan.



CHAPITRE XVI. DU 27 FÉVRIER AU 15 MARS 1873

Un moment de découragement. — Arrivée du père Tchao. — Terribles détails sur les cruautés exercées par les rebelles. — Aspect de la belle et riche vallée de Han-tchong-fou ; plantes cultivées. — Une héronnière. — Le buffle Arni. — Fossiles de Thin-kia-kho. — Un évanouissement. — Les montagnes de Ho-chen-miao. — La grotte aux chauves-souris ; capture d'espèces nouvelles. — Prise d'un nouvel oiseau (Suthora cyanophrys). — Culture du Mou-eul, cryptogame alimentaire. — Retour de la région des forêts ; une fausse indication. — Course à la ville de Mién-chién. — Injustices des mandarins. — Composition géologique du Nord méridional du Tsing-ling. — Le vin de riz ; les marbres, les houilles de la vallée du Han.



CHAPITRE XVII. DU 16 AU 25 MARS 1873

Séjour chez les chrétiens de Ouang-kia-ouan. — Impossibilité morale de s'avancer à l'Ouest, dans les conditions où se trouve le voyageur. — Productions méridionales. — Course à Pa-ko-chan. — Innombrables collines granitiques. — Culture de l'Aconit. — Agréable rencontre du père Vidi ; réflexions sur l'étude des sciences naturelles. — Vénération du tombeau du père Fabre ; une pagode érigée en son honneur par les païens.



CHAPITRE XVIII. DU 26 MARS AU 15 AVRIL 1873

Exploration du Léang-shan ; nature lithologique de cette intéressante montagne ; fossiles nombreux : Orthocères, Spirifer, Productus ; lignite à fossiles modernes. — Calcaire sonore. — Nuit passée peu commodément. — L'Eneplotrupes sinensis, le Motacilla baïkalensis, et autres animaux capturés. — Réflexions sur la guerre intestine des animaux. — Un essaim d'abeilles ; méthode chinoise pour s'en emparer. — Prise de cinq Sieboldia Davidi en vie ; histoire de ces énormes salamandres. — Insectes du printemps dans la vallée du Han ; cantharides, leurs émanations nuisibles à la santé — Trois jours à Tchen-kou ; l'Abies sacra.



CHAPITRE XIX. 16 AVRIL 1873

Préparatifs pour l'embarquement. — Le lait en Chine ; détails curieux sur la rareté de cet aliment. — L'arbre aux sapèkes. — Haine des mandarins contre les chrétiens et les Européens. — Renseignements inconnus sur les faits et gestes de Tien-ta-jén, de Souo-la-jén, de Li-hong-tchang ; leurs dispositions envers les étrangers. — Catalogue des oiseaux et des mammifères observés par M. A. David, pendant son séjour au Chensi.



CHAPITRE XX. DU 17 AU 29 AVRIL 1873

Embarquement pour Han-keou, sur la rivière Han. — Patience des Chinois ; précautions de voyage du maître batelier. — Notes sur les terrains et les productions des pays parcourus. — Une sérénade donnée par les bonzes. — Incidents de la navigation ; craintes superstitieuses des bateliers ; rapides. — Naufrage et conséquences malheureuses ; égoïsme des Chinois. — Une nouvelle barque. — Aspect riant des collines : fleurs et oiseaux. — Prières pour demander la pluie. — Les bonzes tao-cheu et leur apathie. — Les fruits nouveaux. — Réflexions sur les Chensinois. — Sortie du Chensi et entrée dans la province du Houpé. — Encore des rapides.



CHAPITRE XXI. DU 30 AVRIL AU 7 MAI 1873

Sortie des montagnes et arrivée au port de Lao-ho-ko. — Avarice des bateliers tao-cheu. — Fatigue et ennuis. — Une nouvelle barque est louée pour continuer la navigation ; les nouveaux obstacles. — Fantching, célèbre monopole commercial. — Haltes forcées. — Les oiseaux de passage. — Abondance des bateaux de commerce sur le Han-kiang. — Les assertions de M. Huc. — Défiance des bateliers. — Curiosité excitée dans une halte. — Impatience du voyageur pour en finir avec les barques chinoises. — Arrivée à Han-keou.



CHAPITRE XXII. DU 8 AU 21 MAI 1873

Séjour à Han-keou. — M. Francis Garnier et ses projets de voyage. — État actuel de la colonie européenne ; le consulat de France. — Bienveillance des résidents européens pour les voyageurs scientifiques. — Les bateaux à vapeur du Yang-tsé. — Arrivée à Kiou-kiang. — Accueil cordial des confrères ; Mgr Bray ; les pérégrinations du père Heude. — Courses dans les alentours de la Ville aux neuf fleuves. — Le docteur Shearer, M. Kopsch. — Un noyé.



CHAPITRE XXIII. DU 13 MAI AU 3 JUIN 1873

Départ du Kiou-kiang pour l'intérieur du Kiangsi. — Les ateliers à thé. — Voyage en chaise à porteurs. — Buffles et leur nouvelle exploitation. — Le Ly-chan. — Mauvaises auberges. — Orage ; maladies des porteurs. — Végétation des collines. — Une halte forcée ; un artiste chinois ; la poule qui glousse. — Fuite d'un porteur. — Les femmes kiangsinoises. — Nan-tchang-fou ; Fou-tchéou. — Les chrétiens de ce district ; les persécutions nouvelles ; leur origine et leur histoire. — La Sainte-Enfance ; mariage des filles recueillies. — Zèle de M. Anot. — Vergers, camphrier colossal. — Arrivée à Tsitou.



CHAPITRE XXIV. DU 4 AU 30 JUIN 1873

Séjour au Kiangsi central. — Collège de Tsitou ; aspect du pays ; nature géologique ; plantes ; animaux. — Mœurs du gobe-mouches blanc. — Gélatine de figues sauvages. — Fécule de nénufar, excellent aliment. — Le chant du coucou. — Réflexions sur les aptitudes intellectuelles des Chinois. — Promenade à Mi-ouan. — Le Canis procyonoïdes ; les oiseaux chanteurs du pays. — Notions chinoises d'histoire naturelle.



CHAPITRE XXV. DU 1er AU 31 JUILLET 1873

Suite du séjour à Tsitou. — Les domestiques de l'abbé David tombent malades. — Familiarité des animaux sauvages qui ne sont pas persécutés par l'homme. — Les pêches malfaisantes. — Mauvaise conduite des païens envers les missionnaires. — Détails sur la pratique de l'infanticide. — Un cadeau de moustiquaires. — La confiture de tigre. — L'œuf de poule, un remède souverain. — Cause des cicatrices qu'on voit sur toutes les têtes au Kiangsi.



CHAPITRE XXVI. DU 1er AU 31 AOUT 1873

Encore à Tsitou. — Le pèlerinage de Kun-fong-shan. — Une dispute pour l'eau ; organisation des communes chinoises. — Le Triton orientalis. — Cruautés exercées envers les chrétiens. — M. David est pris des fièvres paludéennes du pays ; phases de la maladie. — Falsification du thé. — Occupations et captures de chaque jour.



CHAPITRE XXVII. DU 1er AU 29 SEPTEMBRE 1873

Encore à Tsitou. — Guérison partielle et rechutes sans fin. — Prise d'insectes rares et nouveaux. — Curieux effet de la fièvre. — Une autre salamandre intéressante (Cynops chinensis). — Préparatifs de départ pour le Fokién.



CHAPITRE XXVIII. DU 30 SEPTEMBRE AU 31 OCTOBRE 1873

Départ de Tsitou pour le Fokién. — Fatigues du voyage. — La grenouille épineuse. — Mauvaises dispositions des chrétiens indigènes. — Montagnes porphyritiques du Fokién. — Singes du Fokién ; méthode chinoise pour empêcher ces animaux de croître. — Faiblesses en route ; le voyageur se fait traîner à la remorque. — Arrivée à Kaotén. — Heureuse rencontre d'un missionnaire européen. — Ressources zoologiques des montagnes fokiennoises : mammifères, oiseaux, poissons nouveaux. — Difficultés à propos de l'argent. — Plantes du pays. — La chasse à la trappe.



CHAPITRE XXIX. DU 1er AU 30 NOVEMBRE 1873

Séjour au Fokién occidental. — Nouvelle et grave maladie de M. David ; danger de mort. — Retour à la vie, mais non à la santé ; péripéties de la maladie. — Une dispute de famille chinoise ; curieuse justice. — Une incursion de singes jaunes ; détails sur les mœurs polygamiques de ces quadrumanes. — Perplexités du voyageur malade. — Préparatifs de départ pour retourner au Kiangsi.



CHAPITRE XXX. DU 1er DÉCEMBRE 1873 AU 3 AVRIL 1874

Départ de Kaotén. — Géologie du Fokién occidental. — Les souffrances du voyage. — Rentrée et séjour à Tsitou. — Un Hierax nouveau. — Un nid d'aigle. — Zèle intéressé d'un chasseur. — M. David, toujours malade, se résout à quitter le Kiangsi. — Politesses des bons chrétiens de Tsitou. — Embarquement pour Kiou-kiang ; quinze jours de pénible navigation en barque chinoise ; incidents du trajet. — Le lac Po-yang en hiver ; vent contraire. — Abondance des oiseaux aquatiques. — Halte à Kiou-kiang. — Les derniers jours passés à Changhay ; notes sur les naturalistes et les collections d'histoire naturelle de cette ville. — Départ pour la France.



CHAPITRE XXXI

Observations sur la distribution géographique des animaux en Chine. — Animaux domestiques. — Mammifères sauvages ; oiseaux ; reptiles ; poissons articulés.



@



Carte du Journal de voyage, chapitres I-X



Carte du Journal de voyage, chapitres VI-XXI



Carte du Journal de voyage, chapitres XX-XXXI
Avertissement des éditeurs

@

M. l'abbé Armand David, né dans les environs de Bayonne, membre de la congrégation de la Mission, fut envoyé en Chine pour la première fois en 1862.

Après avoir professé pendant plusieurs années au collège de Savone, où il s'était particulièrement occupé de sciences naturelles, il vint à Pékin dans le but d'organiser un collège français pour la jeunesse chinoise. Là, il eut la bonne fortune de recueillir des animaux nouveaux, des plantes rares, des minéraux précieux pour l'étude de la géologie, qu'il envoya à notre Muséum national et qui lui permirent de commencer de son côté quelques collections d'histoire naturelle.

Son goût passionné pour les découvertes scientifiques et le désir d'augmenter son cabinet, lui firent entreprendre plusieurs voyages dans les provinces du nord de la Chine. Dès la fin de l'année 1862, il visita Siwan, village chrétien de la Mongolie, situé au milieu de montagnes de deux mille mètres d'altitude. En 1863, il alla passer un mois dans ce grand massif montueux que les Pékinois nomment Si-chan (si occident, chan montagne ; en 1864, il se rendit près de Jéhol, résidence d'été de l'Empereur, à cinq journées de marche au nord de la capitale. M. l'abbé A. David ne séjourna pas moins de cinq mois dans ce district accidenté de la Tartarie orientale, où, tout en étudiant la langue chinoise, il récolta beaucoup de plantes, d'animaux et d'échantillons géologiques dont les plus beaux spécimens vinrent enrichir nos galeries du Jardin des Plantes.

Frappés de ces premiers résultats et des précieux renseignements que leur fournissait ce missionnaire, si zélé pour la science, les professeurs administrateurs du Muséum demandèrent au supérieur général des Lazaristes la permission pour M. l'abbé David d'explorer l'intérieur de l'Empire du Milieu dans un but purement scientifique. Comme cela pouvait alors se faire sans nuire aux autres œuvres de la Mission, M. Étienne accorda volontiers la permission demandée.

En conséquence M. l'abbé David fit, en 1860, une grande excursion dans les parties de la Mongolie désignées sous les noms de Toumet, d'Ourato, d'Ortous et de Maomingan, consacrant près de dix mois à l'étude pénible, mais fructueuse, de la faune, de la flore et de la géologie de ces hauts plateaux. En 1868, il quitta de nouveau Pékin pour se rendre à Changhay, d'où il remonta le Yang-tzé-Kiang jusqu'à Kiou-kiang. Après quatre mois de séjour dans le Kiangsi il alla, toujours par la même voie, au Setchuan et à Moupine, l'une des principautés indépendantes qui séparent le Thibet de la Chine. Enfin, après un séjour de neuf mois dans le pays des barbares Manze, il pénétra par le nord-ouest du Setchuan jusque chez les Si-fan, dans l'angle oriental du Kokonoor.

Absent depuis près de deux années, l'infatigable voyageur revenait à Pékin, lorsqu'il apprit près de Tiéntsin le massacre, par une population fanatique, de tous nos malheureux compatriotes. L'abbé David ne dut son propre salut qu'à un retard accidentel du bateau qu'il montait. Ce déplorable événement rendait impossible un plus long séjour en Chine ; en outre, trois maladies graves occasionnées par la fatigue et les privations de tout genre, avaient profondément altéré la santé de notre explorateur ; il se vit donc obligé de revenir pour quelque temps en France, où se passaient, hélas, de plus terribles événements.

M. l'abbé David, dont les forces étaient revenues, poussé par une irrésistible vocation, retourna en Chine après le rétablissement de la paix. Au commencement de 1872, il visita la jolie province du Tché-Kiang, puis il se rendit à Pékin afin d'y organiser une grande et dernière campagne dans l'intérieur de l'Empire. Parti le 20 octobre, il alla d'abord au Chensi par le Honan, et y explora l'importante chaîne de montagnes connue sous le nom de Tsing-ling. La révolte des mahométans ne lui permettant pas de s'avancer plus loin vers l'ouest, il descendit en mai 1873 jusqu'à Hankéou, après vingt jours d'une très périlleuse navigation sur le Han-Kiang.

Le mois de juin suivant le vit de nouveau dans le Kiangsi, fixé assez près des frontières du Fokién. Atteint bientôt de fièvres dangereuses, il voulut avant son entière guérison pénétrer au sein des grandes montagnes de ce pays, mais les fatigues d'une si rude excursion lui occasionnèrent une fluxion de poitrine dont sa forte constitution ne triompha qu'en partie ; il lui en resta une bronchite, qui, jointe aux fièvres paludéennes, le réduisit à un tel état d'anémie qu'il dut renoncer à continuer et à compléter ses travaux de naturaliste et de voyageur. Il revint d'abord à Kiou-kiang, puis à Changhay, où les médecins le contraignirent à s'embarquer définitivement pour l'Europe (avril 1874).

Indépendamment des rapports et des notes détaillées dont il accompagnait ses nombreux envois, M. l'abbé David a communiqué au Muséum le journal de tous ses voyages. La relation des deux premiers a paru dans les Nouvelles Archives ; c'est le journal inédit de sa troisième et dernière exploration que nous croyons utile d'offrir séparément au public. Bien que les recherches de ce voyageur aient toujours eu l'histoire naturelle pour objet et que ses notes s'y rapportent généralement, on trouve cependant dans son livre des renseignements précieux sur la géographie et l'ethnographie de ces immenses régions, si peu connues des Européens ; il y raconte encore les incidents de ses pérégrinations, et nous initie au caractère et aux mœurs intimes des Chinois.

Nous espérons donc que ce livre sera bien accueilli non seulement des savants, qui n'oublieront pas les acquisitions précieuses dont M. l'abbé David a enrichi nos collections nationales, mais encore par tous les esprits curieux qui s'intéressent au progrès des sciences en France.

@

CHAPITRE I

PRÉLIMINAIRE

@

Voyage en Europe, 1870-1872. — Arrivée en France pendant la guerre. — Séjour en Italie jusqu'à la chute de la Commune. — Muséum national d'histoire naturelle ; exposition des collections de l'abbé A. David.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   35


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©kagiz.org 2016
rəhbərliyinə müraciət