Ana səhifə

91 ans de déni : ça suffit !


Yüklə 492.43 Kb.
səhifə1/10
tarix15.06.2016
ölçüsü492.43 Kb.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
A LA MEMOIRE DES 1 500 000 VICTIMES ARMENIENNES

24 Avril 2006 : 91ème anniversaire du génocide arménien de 1915

perpétré par le gouvernement Jeune-Turc

91 ans de déni : ça suffit !

-------------------------------------------------------------------





VEILLE MEDIA

Mardi 09 janvier 2007


Retrouvez les news sur :

http://www.collectifvan.org

AUX URNES, CITOYENS !



Vous voulez, vous devez remplir votre rôle de citoyen, acteur de la vie politique, sociale et économique. Pour cela vous disposez du droit de vous exprimer lors des élections.

Pour voter lors des prochaines élections présidentielles

(22 avril et 6 mai 2007), et législatives (10 et 17 juin 2007),

vous devez impérativement être inscrit

avant le samedi 30 décembre 2006.

Si vous avez déménagé (même au sein de la même commune),

vérifiez que votre inscription est à jour auprès de la Mairie

de votre nouveau domicile.
Ne laissez pas les autres décider à votre place.

Et si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos enfants :

c'est aujourd'hui que se décide leur avenir.

Vous avez juste besoin d’une carte d’identité

et d’un justificatif de domicile récent.
Collectif VAN


GENOCIDE ARMENIEN



USA : La loi sur la reconnaissance du Génocide Arménien va être soumise au Congrès dans les prochains jours
Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Info ou intox ? La presse turque (dont les propos sont repris par l'Agence de Presse arménienne Noyan Tapan) annonce que la loi sur la reconnaissance du Génocide Arménien va être soumise au Congrès américaine dans les prochains jours et qu'elle sera très certainement adoptée. Traduction Collectif VAN.
USA : La loi sur la reconnaissance du Génocide Arménien va être soumise au Congrès dans les prochains jours
Noyan Tapan

Armenians Today

Jan 08 2007
"J'espère que la loi sur le Génocide Arménien va être enfin ratifiée grâce au Congrès nouvellement élu" a déclaré le membre du Congres américain Adam Schiff qui a ajouté que non seulement l'administration américaine, mais également la Turquie devrait reconnaître le génocide commis à l'encontre des Arméniens.
Schiff a fait sa déclaration devant les Arméniens qui ont mené une grève de la faim de 5 jours face à l'immeuble du Consulat Général de Turquie à Los Angeles.
Kasim Cindemir, le correspondant à Washington du quotidien turc Hurriyet, sous le titre : "Les efforts de la Turquie ont été inutiles : le Congrès américain va voter la loi arménienne", a écrit que Schiff va soumettre la proposition de loi sur la reconnaissance du Génocide Arménien par le Congrès des USA, dans les prochains jours.
Le correspondant a également rapporté qie tout le monde à Washington croit que la loi arménienne va être adoptée. "l'opinion générale est que le Président Bush ne sera pas capable d'empêcher l'adoption d'une telle loi", écrit Hurriyet.
Suivant la même source, l'ancien Président américain Bill Clinton qui était intervenu il y a 7 ans et avait empêché la ratification de la loi à la Chambre des Représentants du Congrès, a informé le Premier Ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qu'il serait difficile d'empêcher l'adoption de cette loi dans ces conditions.
Traduction Collectif VAN
Lire l’article original dans la rubrique Anglais

Allemagne - La gauche : les Arméniens instrumentalisent les victimes du génocide
Info Collectif VAN – www.collectifvan.org : Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en allemand paru dans le Tagespiegel du 5 janvier 2007.
Conflit entre une fraction du Parlement et le Consistoire concernant le député d’origine turque, Keskin
http://www.tagesspiegel.de/politik/archiv/05.01.2007/3003139.asp
Berlin - Dans la dispute concernant le député du parlement, Hakki Keskin et son attitude vis-à-vis du génocide arménien de1915/16 dans l’Empire ottoman, la fraction de gauche s’engage dans une confrontation avec le Consistoire des Arméniens en Allemagne. Le vice-directeur de la fraction, Bodo Ramelow, reproche aux Arméniens de renoncer à une „discussion objective“. Au lieu de cela il faudrait discuter avec les députés de gauche de la négation du génocide. „Il est évident, que les morts – sans jugement clair – sont encore une fois instrumentalisés“, explique Ramelow. Il réclame pour Keskin „la liberté d’expression“.
Avant que le comité de la fraction parlementaire se réunisse mardi pour étudier le sujet, l’altercation entre le Consistoire et le parti de gauche est montée d’un cran.

Le chef de fraction, Gregor Gysi assure: „Une étonnante majorité des députés de la fraction de gauche ne conteste pas le génocide des Arméniens en 1915/16 en Turquie tout comme la grande majorité du peuple et aussi de nombreux Turcs et Turques.“ Cela n’a pas de rapport direct avec le cas Keskin. Dans un échange de lettres entre Gysi et le Président du Consistoire des Arméniens, Schawarsch Owassapian, celui a tenté l’année passée d’œuvrer pour que la fraction de gauche se distancie de Keskin. Il a toujours mis en doute le génocide arménien: „Je ne sais pas ce qu’il s’est passé à l’époque“, insiste Keskin. De même, après les protestations des Arméniens, le chef de l’Association des Turcs d’Allemagne, explique son attitude: „Ce que l’on me reproche, c’est un désir supposé et ciblé de destruction de la part de l’Empire ottoman“.


Avant Noël, le Consistoire central des Arméniens a appelé à une action par fax : pour réclamer l’exclusion de Keskin de la fraction parlementaire. D’autres associations qui soutiennent les Arméniens s’en prennent aussi à la fraction de gauche.
Ramelow argumente à présent en disant que d’après la vision de la gauche sur les recherches historiques „à côté de faits prouvés il y a toujours de l’espace pour des interprétations“. La fraction de gauche ne nie pas le génocide arménien perpétré dans l’Empire ottoman, mais ce génocide à une histoire avant et après. En 1917, les troupes russes et arméniennes ont ensemble commis des faits cruels de vengeance, avec pour résultats la mort de dizaines de milliers de Turcs innocents. „Les événements de cette époque doivent être objectivement expliqués de façon compréhensible pour les deux parties“, revendique Ramelow. „Cela doit être fait conjointement. Le Consistoire central des Arméniens ne fait que rendre tabou cette tentative.
Ramelow critique aussi la tentative du Parlement européen, de remettre ce thème sur le tapis, pour„s’en emparer“. En 2005, le Bundestag avait adopté une résolution qui affirmait „l’organisation de la déportation et de l’extermination des Arméniens“, pour laquelle les deux députés PDS, Petra Pau et Gesine Lötzsch avaient voté également. En octobre 2006, l’Assemblée nationale française a voté une loi punissant la négation du génocide. Des interdictions fondamentales de négationnisme n’aideront pas, dit Ramelow, au lieu de cela les Arméniens et les Turcs devraient „s’asseoir à une table afin de poser les bases d’une remise à jour pacifique“.
Traduction C. Gardon pour le Collectif VAN
Lire l’article original dans la rubrique Allemand


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©kagiz.org 2016
rəhbərliyinə müraciət